I00148

Un article de Cognard.

(Redirigé depuis JEANNÈS François)
Jump to: navigation, search

Sommaire


Image:Right.gif Homonymes
Image:square.gif Collatéraux
Image:losange.gif Ascendants
Image:down.gif Descendants

1 Fiche individuelle

2 Notes et observations

BAPTEME, MARIAGE :

  • Baptème catholique avec pour parrain François Yaouank et pour marraine Marie Jeanne Jeannès.
  • Fait la connaissance de sa femme grâce à Mimi Landrin, fille de bouchère à Concarneau. Cette dernière lui présente sa copine de pension.
  • Contrat de mariage sur les conseils des parents.
  • Film du mariage 8mm réalisé par le frère de Jacques Gloaguen. Copié en version VHS.

ENFANCE + SANTE :

  • A l'école primaire se fait remarquer par l'instituteur pour sa nervosité et sa mauvaise vue.
  • On découvre, après la venue de l'instituteur à la maison, que les employées lui servent du café matin, midi et soir.
  • A 3 ans, tombe dans la bassine de saindoux chaux.
  • A 7 ans : "Il avait notamment la garde de sa petite sœur. Alors, avec le copain quoi de plus drôle que de lâcher le landau dans les pentes des rues concarnoises et de courir derrière. Mais un jour, on ne maîtrise plus rien et voilà que le landau part dans les décors avec la petite sœur bien sûr. Heureusement, plus de peur que de mal !, alors on remet le landau petite sœur à peu près en ordre et on repart discrètement. Seulement, les nouvelles vont vite et le retour à la maison n’a pas été des plus chaleureux" (lu lors de son enterrement en 2005)
  • A 13 ans, tombe en reculant dans un jus de tripes. Ne peut se relever sans l'aide de son père. Peau du dos et du ventre brûlée. Le mèdecin passe le lendemain voir s'il a uriné.
  • En Allemage, à l'occasion du baptème de sa petite-fille Marie-Christine, prévu en octobre 87, fait un oedème pulmonaire. Hospitalisé trois semaines à l'hôpital de Witten et rapatrié sanitaire par avion (son baptème de l'air à 62 ans).

INSTRUCTION :

  • A l'école St-Joseph à Concarneau, y compris pendant la guerre.
  • Le professeur lui "donne" son brevêt en 1942 (il a 17 ans).
  • Prend en 1967 quelques cours de secourisme.

GUERRE :

  • Exempté de servive militaire car la classe 44 est considérée comme ayant satisfait aux obligations militaires.
  • Aide son père à la charcuterie pendant la guerre, son frère Louis étant dans la résistance.
  • A la libération, avec son frère Lili, prend deux voitures de la charcuterie pour faire la navette entre la gare afin de ramener les anciens prisonniers à Concarneau.
  • Sur décision de son père, donne un roti à chaque famille cliente.

TRAVAIL :

  • Dès ses quatorze ans travaille à la conserverie - charcuterie familiale.
  • Passe un an en région parisienne pour des stages en charcuterie, dont un à Choisy-Le-Roy où il pense un moment acheter l'affaire.
  • Après son mariage en 1954 reste seulement trois mois à Concarneau.
  • En 1955 achète une charcuterie Avenue de la Perrière à Lorient et la transforme en boucherie-charcuterie. Affaires moyennes, voire déficitaires.
  • En 1961 accident de voiture au passage à niveau à l'entrée de Lorient. Invalide pendant trois mois.
  • En 1962 le fonds de la boucherie est vendu à un dénommé HASCOET qui loue aussi le premier étage.
  • La famille Jeannès s'installe au 2e étage sous les combles.
  • De 1962 à 64, contrats temporaires à la Coop, à la Sfim ... De 1964 à 73 travail cinq après-midi par semaine chez Jaouen-Massé, puis à Lorient-Transports, et de nouveau chez Jaouen-Massé.
  • En 1972, après des démèlés avec les huissiers, la maison de la Perrière est saisie et vendue aux enchères au propriétaire du fonds de la boucherie.
  • De 1873 à 1987 employé au port de pèche de Lorient comme agent de nettoyage et des déchargements à la criée.

LOISIRS :

  • Pour les grandes occasions, aime s'adonner à ses spécialités culinaires, à savoir les coquilles St-Jacques, les bouchées à la reine, et l'andouille maison. Garde la recette sur un petit carton dans son portefeuille.
  • Aime bricoler et réparer des vélos qu'il récupère.
  • Essaie de jouer de la bombarde, mais sa femme la lui confisque par crainte qu'il ait un malaise en soufflant.

3 Documents et photos

3.1 Etat civil - archives

3.2 Photographies